SVS_Logo_rgb_409

Hall de la coupole
Hall de la coupole du Palais fédéral

Le Réseau national de sécurité est un élément essentiel du rapport du Conseil fédéral sur la politique de sécurité 2010. Il réunit la Confédération et les cantons, représentés de manière paritaire dans les organes du Réseau national de sécurité, pour approfondir en commun les questions de politique de sécurité.

L’idée d’un réseau national de sécurité a été esquissée dans le rapport 2010 du Conseil fédéral sur la politique de sécurité de la Suisse. Dans l’intervalle, ce réseau a été réalisé, soumis à une évaluation et adapté sur la base des résultats de cette dernière.

Le Réseau national de sécurité (RNS) regroupe l’ensemble des instruments de politique de sécurité de la Confédération, des cantons et des communes. Ses organes (la plateforme politique et la plateforme opérative) gèrent la consultation et la coordination des décisions, moyens et mesures constituant des enjeux de politique de sécurité qui concernent à la fois la Confédération et les cantons. L’accent est mis sur la sécurité intérieure, où le besoin de coordination est plus important que pour la sécurité extérieure, laquelle relève de la compétence de la Confédération. Les organes du RNS sont avant tout des intermédiaires, entrant en jeu quand la coordination hiérarchique ne fonctionne pas à satisfaction ou qu’aucun canal n’est en mesure d’assurer cette coordination.

Le Bureau du réseau national de sécurité est financé pour moitié par la Confédération et pour moitié par les cantons. Une convention administrative, conclue entre la Confédération et les cantons, règle les tâches des organes du RNS et leur organisation ainsi que le financement du Bureau.